Une vallée heureuse

Il était une fois une vallée heureuse où le temps semblait infini, où coulait une rivière, parfois accidentée, parfois paisible, entre des collines boisées où croissaient le chêne vert et le chêne zinc, entremêlés à d’autres essences, en un inextricable labyrinthe de bois et de verdure qui abritait la VIE.

WordPress.com.

Retour en haut ↑